Informations pratiques - Histoire de la Courtoisie

01 - Le citoyen, du latin "CIVITAS", est l'habitant de la cité.

01 -  Le citoyen, du latin "CIVITAS", est l'habitant de la cité.
De tous temps, l'homme épris de liberté à développé les principes de la citoyenneté.

Au départ, les cités étaient gouvernées par des rois, parfois par des rois prêtres.

Par la suite, le pouvoir a été pris par de petits groupes de citoyens, les plus riches ou les plus anciens. C'est ce qu'on a appelé l'OLIGARCHIE.
Puis, le pouvoir s'est étendu à un ensemble plus large d'habitants de la ville. On parle alors de DEMOCRATIE. Athènes passe pour être l'une des premières cités vivant en démocratie (507 avant J.-C.). Clisthène instaure une règle bien précise : tous les citoyens ont les mêmes droits et devoirs. Ce précepte, appelé isonomie, fait naître la démocratie.
Rome apporte l'idée supplémentaire de "RES PUBLICA" ou chose publique (République). Au Moyen-Age, le citoyen appelé "LE QUIRITE" continue à participer à la vie de la cité. Le XVIII° siècle voit apparaitre une idée plus générale de la citoyenneté. Montesquieu pose le principe de la séparation de 3 pouvoirs : législatif - exécutif - juridique, les bases des différentes constitutions françaises.
En 1762, Jean-Jacques Rousseau apporte une idée nouvelle. L'homme est soumis à la société par un contrat : "LE CONTRAT SOCIAL".
La révolution de 1789 voit en France la naissance du "CITOYEN MODERNE". Depuis son indépendance de 1830, la Belgique, tributaire de ces événements, voit son essor économique s'étendre dans un pays libre et prospère. Sous un régime de monarchie constitutionnelle, de démocratie, elle s'efforce à respecter les droits du citoyen.

02 - La rue, la route : un espace à gérer

02 - La rue, la route : un espace à gérer
Le conducteur de la voiture bleue indique son intention de tourner à gauche en actionnant son clignotant.

Aujourd'hui, les temps ont changé.

L'homme travaille pour son confort et pour cela, il s'est profondément organisé.

Dans sa progression intelligente, il construit des maisons, des chemins, des rues, des moyens de transport et un code de la route universel.
Il pousse même cette réglementation jusqu'à lui associer un marquage au sol.
Toute vie en société repose sur le respect des droits et des devoirs de chacun envers autrui. Cela implique une nécessaire prise en compte de l'autre afin que chacun puisse vivre en harmonie.

Force est de constater que dans nos villes et sur nos routes, nous subissons des comportements irrespectueux, voire agressifs.

Pour changer cela, nous devons modifier nos attitudes, nos comportements,...

03 - La courtoisie,... c'est notre combat.

03 - La courtoisie,... c'est notre combat.
Au fil du temps, l'automobiliste est devenu le roi de la Route.

Pour permettre la mobilité à grande vitesse,

une infrastructure routière s'est développée à une échelle internationale. L'industrie de l'automobile a envahi notre planète réduisant ainsi l'espace du piéton à sa plus simple expression.
Au fil du temps, l'automobiliste est devenu le roi de la Route. Il est aussi devenu le fou du volant entraînant derrière lui autant de cadavres qu'un cataclysme naturel.

Commençons par comprendre la valeur du respect mutuel.
En Europe, 1 piéton sur 3 est tué sur un passage qui lui est réservé. Mais, plus grave, 1 piéton tué sur 10 est un enfant.
La marche est par nature, notre premier mode de déplacement, mais de piéton, il nous arrive de passer à l'état de cycliste, sans oublier le roller ou le skate-board. De même, les uns transitent de piétons à motocyclistes ou d'automobilistes à camionneurs...

Pour notre sécurité, respecter l'usager faible est le premier principe de la Courtoisie. Nous déterminerons prochainement ce que l'on entend par "usager faible".
Pour eux, ouvrons l'oeil et le bon !

04 - Suis-je un usager faible ?...

04 - Suis-je un usager faible ?...
Quel est l'usager le plus faible ? (solution : H)

Les autorités de la plupart des pays s'efforcent à modifier l'organisation de la vie urbaine en matière de mobilité.

En contrepartie, les usagers de la voie publique doivent modifier leurs comportements à l'égard des plus défavorisés.
Dans ce contexte, on découvre toujours plus fragile que soit.
Faisons un petit test ! Voici une listes d'images représentant des usagers de la voie publique.

Plaçons-les dans un ordre croissant du plus fort au plus faible :
1) A-l'autocariste, 2) B-le camionneur, 3) C-l'automobiliste, 4) E-le motocycliste, 5) D-le cycliste, 6) G-le skate-board, 7) F-le piéton, 8) H- le piéton à mobilité réduite.
Notons au passage qu'il est conseillé au cycliste, voire obligatoire pour le motocycliste, de porter le casque et la ceinture de sécurité pour les autres conducteurs de véhicules motorisés

Retour

Courriel - Rue Balizeau 17 - 6042 Lodelinsart - Belgique - +32(0)71 32 32 31